Jour 70 : profiter du confinement pour se créer de nouvelles habitudes de vie

Dans un article du Los Angeles Time intitulé Not everyone hates being stuck at home. Some people are thriving, l’auteur Molly Creeden fait remarquer que malgré tout ce que la planète vie en termes de difficulté sanitaire, humanitaire et d’anxiété face au confinement forcé, d’autres vivent très bien leur confinement.

Même que pour ces personnes, le confinement serait positif.

En effet, on en parle peu, mais pour beaucoup de personnes le confinement a quelque chose de positif : plus de temps pour prendre soin de soi, de son intérieur et des projets qui ont de l’importance.

Est-ce votre cas?

Certaines personnes ont découvert les joies de se faire à manger, d’autres ont pris en main leur santé en allant courir, en s’entraînant ou en faisant du yoga. D’autres se sont mis à la lecture, ont pris des cours en ligne et ont développé de nouveaux skills.

J’ai interrogé ma communauté à ce propos.

Pour Marrie-Ève Larente, Photographe professionnelle spécialisée en Marque personnelle, le confinement est positif si on veut voir que c’est positif. «Je trouve que c’est un excellent moment pour ajuster ou améliorer nos services (pour l’entreprise) ou pour instaurer une nouvelle routine de bien-être. Il m’a permis de créer un superbe produit, je me suis remis au sport doucement et à la lecture. L’inspiration et la création sont au rendez-vous.»

Pour Myriam Plamondon, Coach & Fondatrice de TalentFou.com, elle se reconnaît là-dedans. « Je suis bien chez moi. Je passe énormément de temps à travailler sur ma nouvelle entreprise, je jardine, je fais du pain, j’ai fait des petites rénovations dans la cuisine, je prends des marches… Plein de projets et d’opportunités de prendre soin de moi. »

Pour ma part, j’ai tenté de me mettre à la course, mais comme avant, je ne suis pas constant.

Avec un bébé qui s’en vient, j’ai évité de me lancer dans 1000 projets.

Je prends le temps de relaxer, de lire un peu, de prendre soin de ma maison, de développer un petit jardin intérieur en cumulant les plantes et en les entretenant.

J’écris beaucoup, même à tous les jours.

Et j’apprends l’espagnol sur Duolingo, ça m’occupe de 5 à 15 minutes par jour.

Apparemment que ça prend 21 jours pour se créer une nouvelle habitude, le croyez-vous ?

 

Rédacteur en chef, webmestre et buveur de café.

Jour 69 : je suis presque devenu papa

La journée s’annonçait comme n’importe quelle journée de semaine ces temps-ci : je me lève à 6:30 et je déjeune.

Je prends deux cafés en regardant les nouvelles de la journée et j’écoute un enregistrement de Les Dragons.

Vers 11h45 je suis allé courir une vingtaine de minutes pour ensuite prendre une douche et dîner.

Ma femme nous a fait une salade repas au poulet.

Vers 13h je retourne travailler à mon bureau.

Sauf que vers 14h, ma femme est venue me voir : elle croit avoir perdu ses eaux.

Elle a des écoulements. On appelle la maternité à l’hôpital. Ils nous disent d’attendre : on attend.

On prépare tranquillement nos choses pour l’hôpital et on fait un peu de ménage.  Elle n’a pas d’autre écoulement et rappel la maternité.

Ils lui proposent de venir à l’hôpital pour un examen. Si le travail a commencé, elle reste, sinon on retourne à la maison.

On s’assure que tout est prêt : les valises, la chambre du bébé y’a rien qui traîne ou de bouffe qui pourrait devenir moisi si on reste 3-4 jours à l’hôpital.

Puis on y va.

Finalement, ce n’était qu’une fausse alerte.

On retourne à la maison vers 18h, épuisé, avec une commande de A&W sous le bras.

Je serai papa un autre jour.

 

Rédacteur en chef, webmestre et buveur de café.