Comment affronter le syndrome de la page blanche et réussir à créer?

Ça arrive à tous les artistes. C’est inévitable. Votre cerveau s’est transformé en purée, vous n’avez plus aucune idée dans la tête et vous voulez jeter l’éponge?

C’est le syndrome de la page blanche. Tous les écrivains le subissent. Mais pas seulement ceux qui écrivent, tous les créateurs plutôt. Que vous soyez artiste visuel, musicien ou que vous penchez sur une dissertation sur le Moyen-Âge pour votre maîtrise en histoire, il y a toujours un moment où l’inspiration s’en va.

Ce que vous en faites, c’est ce qui compte vraiment. Avant de parler de solutions, parlons du problème.

Causes courantes du blocage de l’artiste

Il y a plusieurs raisons qui peuvent expliquer votre blocage, mais voici les plus courantes:

Timing: Ce n’est tout simplement pas le bon moment pour écrire. Vous pensez à d’autres choses et vos idées ne sont pas cohérentes. Vous devrez réfléchir un peu plus avant de créer.

Peur: De nombreux artistes ont peur d’avoir peur. C’est-à-dire qu’ils ont peur que leurs oeuvres ne plaisent pas. Ils ont des réticences que tous puissent voir leurs travaux et qu’ils se fassent ainsi critiquer. La peur est l’une des principales raisons pour lesquelles certains artistes n’arrivent pas à créer et ainsi devenir des artistes.

Perfectionnisme: Certains pensent que tout doit être parfait avant de mettre un stylo sur le papier ou de toucher un clavier. Vous essayez de rendre tout parfait dans votre tête avant de commencer et vous ne commencez donc jamais.

 

Alors, comment pouvons-nous vaincre le blocage?

C’est une question difficile à répondre et qui s’applique différemment selon chaque situation. J’ai personnellement été aux prises avec le blocage de l’artiste à plusieurs reprises et chaque victoire était différente.

C’est le problème de la création: c’est un art, pas une science. Et vous devrez l’aborder comme tel. Il n’y a pas de solution miracle, sauf une seule : essayer, se tromper, recommencer.

Commencez à essayer des trucs. Trouvez la solution pour vous et pour votre problème. Le truc est de trouver quelque chose qui fonctionne pour vous.

 

Solutions créatives au blocage de l’artiste

Voici quelques idées pour vous aider à gérer votre constipation créative:

  • Aller se promener.
  • Éliminez les distractions.
  • Faites une activité sportive. (J’aime courir.)
  • Jouez. (Je fais parfois des séances de Jeux vidéo de 15 à 30 minutes.)
  • Changez votre environnement.
  • Lisez un livre.
  • Utilisez la méthode d’écriture automatique (créé n’importe quoi, mais créer!).
  • Écoutez de la musique (j’ai personnellement plusieurs excellentes playlists Spotify en mode chillbeat).
  • Préparez du café (mon préféré).
  • Créez une routine. De nombreux artistes ont des routines quotidiennes pour convoquer la muse.
  • Passez du temps avec quelqu’un qui vous fait du bien et vous nourrit de façon créative.
  • Appelez un vieil ami.
  • Faites un remue-méninges de vos idées, par points.
  • Lisez des citations inspirantes pour vous aider à démarrer.

 

Les possibilités sont infinies, mais le mouvement est essentiel. Vous devez générer un élan pour sortir de votre blocage. Vous devez faire quelque chose.

Le pire du syndrome de la page blanche est de rester devant la page blanche en pensant que quelque chose va se produire : une illumination, un miracle, des mots ou des lignes qui vont se former d’eux même. Ça n’arrivera pas.

Bougez.

Et avant que vous ne le sachiez, votre blocage sera un lointain souvenir et vous ferez ce que vous pensiez autrefois impossible. Vous allez créer.

 

La solution infaillible : créer

Si vous n’êtes toujours pas satisfait, sachez qu’il existe une solution miracle. En effet, vous connaissez déjà le moyen le plus sûr de surmonter le blocage de l’artiste. En fait, vous l’avez évité pendant tout ce temps, car c’est précisément ce que vous ne voulez pas entendre.

Commencez quelque part, n’importe où. Écrivez quelques lignes. Esquissez quelque chose. Jouez quelques notes. Ne pas trop y penser ou faire d’annonces fantaisistes. Créer. Ce n’est pas nécessaire d’être éloquent ou présentable ou même bon; ça doit juste être écrit…

Créer pour la joie de créer.

 

Vous pouvez créer. Tapez juste quelques mots. Ils ne doivent pas être bons (tous les premiers brouillons sont nuls). Cela doit juste être écrit. Ensuite, vous avez quelque chose à travailler. Vous pouvez modifier à partir de là. Faites une esquisse, puis une seconde et pourquoi pas une troisième?

Si vous faites cela, vous allez arrêter de penser à votre blocage. Je vous le promets.

La différence entre les artistes professionnels et les amateurs est la suivante: les deux rencontrent des obstacles, mais l’un passe au travers tandis que l’autre devient paralysé.

Vous pouvez le faire. Créez.

Rédacteur en chef, webmestre et buveur de café.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *