GAMIQ 2015 : nominations et prévisions

Photo : Julie Gauthier Maquillage : Caro Caron
Photo : Julie Gauthier Maquillage : Caro Caron

GAMIQ 2015

J’aime particulièrement la soirée annuelle du GAMIQ. Ce qui fait le charme du Gala de l’alternative musicale indépendante du Québec, c’est que l’organisation récompense chaque année les artistes de la scène musicale québécoise de façon originale, décomplexée et stimulante (au contraire de l’ADISQ). L’événement aura lieu cette année au Bain Mathieu le 29 novembre prochain.

Cette année, la soirée sera animée par Robert Nelson (Alaclair Ensemble) et accompagnée de l’orchestre maison Maï Taï Orchestra (qui aura fort à faire pour égaler la prestation enivrante et éclatée de Les Deuxluxes de l’an passée). Au programme : 25 catégories, une centaine d’artistes, 20 prestations notamment de Safia Nolin, Beat Market, Eman X Vlooper, Toast Dawg + Kenlo & Yes McCan, Corridor, Lubik et Millimetrik.

J’ai décidé de faire mes prévisions dans ma propre liste. L’idée n’est pas de discréditer les artistes que je ne choisis pas (le choix est parfois déchirant), mais seulement de m’amuser un peu et de voir si je suis complètement dans le champ ou pas.

Rendez-vous le 29 novembre pour la suite. gamiq.net

Les nominés

Album pop de l’année:
Domlebo – Bricolages
Félix Dyotte – Félix Dyotte
Geneviève et Matthieu – La Jamésie ostie/Les Enfants du plomb
Guillaume Beauregard – D’étoiles, de pluie et de cendres
Jérôme Minière – Une île
Julie Blanche – Julie Blanche
Milk & Bones – Little Mourning
Navert – Temps bipolaire
Secret Sun – Cold Coast

Album rock de l’année:
Chocolat – Tss Tss
Dany Placard – Santa Maria
Deux Pouilles en Cavale – Tambour et temps morts
Femme Accident – Hum
Lubik – Jusqu’au Boutte
Les Marinellis – Ile de rêve
Ponctuation – La réalité nous suffit

EP rock de l’année:
Choses Sauvages – Japanese Jazz
Heat – Rooms EP
She Serpent – She Serpent
The Muscadettes – Side A
Ultrapterodactyle – Sludge Pop

Album indie rock de l’année:
Bernhari – Bernhari
Julien Sagot – Valse 333
La Bronze – La Bronze
Oromocto Diamond – Opononi
Poni – Poni

Album folk de l’année:
Anique Granger – Aimer comme une émeute
Bears of Legend – Ghostwritten Chronicles
Coco Méliès – Lighthouse
Elliot Maginot – Young/Old/Everything.in.between
Fire/Works – Shenanigans
Kandle – In Flames
Phil Moreau – Paratonnerre
The Loodies – The Loodies
Tire le Coyote – Panorama
Willows – Willows

EP folk de l’année:
Feathers – Unions
Jane Ehrhardt – Terminus
Mentana – Western Soil
Saratoga – Saratoga
The Great Novel – Buffalo Trace

Album heavy (punk & metal) de l’année:
Carotté – Punklore et Trashdition
Kraspoutine – Plus Grand Que Satan
Krokmitën – Omicron-Omega
Reanimator – Horns Up
Sandveiss – Scream Queen

Album musique électronique de l’année:
Alexeï Kawolski – My DC offset fields and the leftovers
Boundary – Still Life
Debbie Tebbs – UP!
Hologramme – Hologramme
Pierre Kwenders – Le dernier empereur bantou

EP musique électronique de l’année:
Dear Criminals – Strip
KenLo Craqnuques – Rue Sicard
Le Couleur – Dolce Désir EP
Syzzors – Leo
Toast Dawg – Brazivilain Volume II

Album rap de l’année:
Alaclair Ensemble – Tout est impossible
Eman x Vlooper – XXL
Kick & Snare (l’Algorythme présente) – Retour en arrière B – Side vol. 1
Loud Lary Ajust – Blue Volvo
Socalled – Peoplewatching

Album ou ep roots de l’année:
Canailles – Ronds-points
Face-T – EP1
Oktopus – Lever l’encre
Olivier Brousseau – La ligne du temps
ORKESTAR KRIMINAL – TUMMEL

Album jazz/contemporain de l’année:
Benoit Paradis Trio – T’as tu toute?
Ellwood Epps / Yves Charuest – La passe
Le Hot Club de ma Rue – Le Hot Club de ma rue
Mathieu Bellemare – Chants des Marais et des Morts
Olivier Babaz trio – Virages

Album expérimental de l’année:
Automatisme – Automatisme 3
Bord à Bord – Bord à Bord
Jardin Mécanique – La sinistre histoire du théâtre Tintamarre épisode 2
(swedish) Death Polka – 38 Minutes
thisquietarmy – Anthems for Catharsis

Vidéo de l’année:
Antoine Corriveau – Printemps, printemps
Canailles – Texas
Das Mortäl – La Pussy
Eman X Vlooper – Les pauvres
Kandle – Not Up To Me
Koriass – Américain
Le Couleur – Club Italien
Loud Lary Ajust – Blue Volvo
Philippe Brach – C’est tout oublié
Tire le Coyote – Ma révolution tranquille

Révélation de l’année:
Félix Dyotte
Julie Blanche
La Bronze
Lubik
Milk & Bones
Poni
Rosie Valland
Safia Nolin
Saratoga
Syzzors

Artiste de l’année:
Chocolat
Eman X Vlooper
Loud Lary Ajust
Kandle
Pierre Kwenders

Auteur-Compositeur de l’année:
Benoit Paradis
Elliot Maginot
Félix Dyotte
Julien Sagot
Michel Olivier-Gasse (Saratoga)

Chanson de l’année:
Coconut Water – Milk & Bones
Concerto Rock – Le Couleur
XOXO – Loud Lary Ajust
Publi-Sac – Eman X Vlooper
Vivre avec les animaux – Geneviève et Matthieu

Spectacle de l’année:
Alaclair Ensemble
Canailles
Jardin Mécanique
Loud Lary Ajust
Socalled

Salle de spectacles de l’année:
Le Cercle (Québec)
Le Divan Orange (Montréal)
L’Ouvre-boîte culturel (Baie-Comeau)
Ritz PDB (Montréal)
Le Zaricot (St-Hyacinthe)

Festival de musique de l’année:
Le Festif (Baie St-Paul)
FME (Rouyn)
La Grosse Lanterne (Béthanie)
MRCY (Laval)
Pop Montreal (Montréal)

Illustration d’album de l’année:
Louis-Alexandre Beauregard – Ponctuation/La réalité nous suffit (SD)
Gab Pelletier, Annie Carbo, Vincent Giard, Marie-Pascale Hardy – Oromocto Diamond/Opoponi
Bosslab Design – Alaclair Ensemble/Tout est impossible (LP)
Étienne Martin, Dominique Desbiens, Valérie Paquette – Julien Sagot/Valse 333
Healty Pants – Socalled/Peoplewatching

Maison de disques de l’année:
Bonsound Records
Coyote Records
Dare To Care
Simone Records
Slam Disques

Agence de spectacles de l’année:
District 7
Extensive Enterprises
Heavy Trip
Indie Montréal
Preste

Média de l’année:
Le Canal Auditif
CISM 89,3
Cult MTL
ecoutedonc.ca
Feu à volonté

Rédacteur en chef, webmestre et buveur de café.

Ancien étudiant de littérature, enseignement, histoire, gestion des archives et communication, Alex travaille en plus dans le milieu de la danse contemporaine. Sa vraie passion reste l’écriture pour laquelle il s’adonne en tant que coordonnateur au Québec de la revue française Longueur d’Ondes, en plus d’écrire pour BRBR et Ton Barbier.