Jour 68 : Journal d’une pandémie

Tout a commencé le 13 mars 2020 au Québec.

Ça m’a pris 68 jours avant de réagir.

Pourquoi?

J’ai beaucoup cherché à savoir ce que je pourrais faire pour aider ma communauté. J’ai travaillé sans relâche pour mon employeur, à tenter d’informer, de divertir et de partager les actualités reliées à la Covid-19 grâce à notre influence et notre portée sur les réseaux sociaux et dans la sphère médiatique.

Alors, pourquoi commencer une chronique à 68 jours après le début du confinement ?

 

Parce que j’ai enfin trouvé ce que moi, personnellement, je peux entreprendre non pas pour faire une différence, mais seulement pour agir.

Comment ? En écrivant. 


Je ne pouvais pas m’impliquer autrement : la situation est dangereuse et je cherche le calme.

Ma femme est enceinte. Elle accouche dans quelques jours. Nous sommes le 19 mai et elle est due pour le 21 mai.

C’est le 68e jour de confinement, mais c’est bientôt le premier jour de la vie de ma petite Clara.

 

Rédacteur en chef, webmestre et buveur de café.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *