Ligue d’Impro Musicale de Montréal – La finale!

La finale de la Ligue d’Improvisation Musicale de Montréal était ce jeudi 1er mai!

Il s’agissait du dernier match de la 11e saison, Divan Orange (Jean-François Lemieux, Jean-Phi Goncalves, Mélanie Auclair, Guillaume Bourque et Alex Dumais) VS Lion d’or (Benoît Paradis, Éric Desranleau, Éric Bégin, Jean-Sébastien Nicol et Gabriel Éthier.

Pour ceux qui n’y sont jamais allés (comme moi), le principe est très simple. Comme un match d’impro, les deux équipes s’affrontent avec des sujets prédéterminés et annoncés par l’arbitre (Patrick Guérard) alors qu’animateur (François Lemay) et analyste (Bastien G.-Lafrance) commentent les performances, la foule vote à carton levé la performance qui leur a le plus convaincu.

Le Draveur
Le Draveur

Le match!

Ça débute avec un hymne de hockey emporté par le Divan Orange qui fait un merveilleux hommage à PK Subban (qui venait de marquer le 1er but du match Montréal-Boston ce soir-là).

Puis les thèmes défilent, plus drôles et difficiles les uns que les autres : L’Inde profonde, le fantasme du capitaine (où l’équipe du Lion d’or a remporté en jouant «a capella techno»), le paradis des monstres ou l’enfer de Disney, Mississippi 1810 VS Québec 1608, angoisse, au salon funéraire et, etc.

Là où je suis surpris et ravis par la difficulté des défis, c’est lorsque les concurrents doivent composer de la musique sur les vidéos du VJ invité! Ils doivent également faire de l’improvisation mix en changeant d’instrument! Jouer une attaque d’extraterrestre à l’aveugle, les yeux fermés (voir photo ici-bas) ou alors, ils doivent reprendre une musique débuter par le DJ!

Le Draveur
Le Draveur

Parfois c’est bien réussi, parfois moins, mais à chaque instant on s’esclaffe, on rit avec bonheur devant le talent, l’intelligence et le doigté des musiciens, de véritables virtuoses!

Souvent, c’est l’idée de départ qui fait défaut, mais rarement le talent des musiciens, on sent toujours les intentions, admirablement près des thématiques obligatoires. Le tout est agrémenté par l’humour des animateurs et de l’arbitre.

La soirée s’est terminée en beauté avec une égalité et une prolongation en tir de barrage (ou fusillade) où chaque équipe devait nommée trois des leurs pour des épreuves sans préparation de 30 secondes, un pur délice!

L’équipe gagnante fut celle Divan Orange!

Pour ceux qui n’ont jamais assisté à un match de la LIMM, je vous invite à me retrouver aux «finales provinciales» de trois soirs au Festival de Jazz de Montréal en juillet!

Rédacteur en chef, webmestre et buveur de café.