Entrevue : Quatre roteux et un café avec Caltâr-Bateau